Pourquoi l’information ne prendrait-elle pas de vacances ?

Image Elodie Soupama
Image Élodie Soupama.

 

Au Costa Rica, la semaine sainte est un événement important, autant pour l’économie du pays que pour la communauté chrétienne. Si bien que le gouvernement encourage exceptionnellement les salariés du domaine public à prendre des vacances durant cette semaine, en plus des jours fériés que sont les jours saints. Ainsi, il en va de même pour les médias publics « d’État ». 

Radio Nacional et Canal 13 sont les chaînes de radio et télévision publiques nationales du Costa Rica, et font partie du groupe SINART (Système national de radio et télévision). Leur ligne éditoriale est très claire : pas de faits divers ! Ce leitmotiv est constamment présent dans les annonces publicitaires de leurs journaux et revues d’informations, où l’on peut entendre que « l’information ne traite pas des chiens qui font de la trottinette ». Sauf à ce que l’angle abordé pour traiter ces faits soit différent et ait un intérêt réel pour la communauté, sans sensationnalisme et sans banalités.

Pour la première fois, le gouvernement a « proposé » trois jours de vacances collectives « d’usage obligatoire » aux travailleurs du service public, dont ceux du groupe SINART. Les lundi 21, mardi 22 et mercredi 23 mars se sont donc ajoutés aux deux jours fériés et payés du jeudi 24 et vendredi 25. Aucune information, ni journal radio ou télévisé, ni revue matinale, n’ont été diffusés pendant la semaine sainte sur les chaînes publiques. Journalistes, éditeurs, caméramans, et techniciens étaient tous en congés.

À ce propos Ana Marta Arce, journaliste à Canal 13, nous affirmait que c’était « la première fois qu’il n’y [avait] vraiment personne en début de semaine sainte à la rédaction, juste une personne désignée au cas où il se [serait passé] quelque chose d’exceptionnel ». Jusqu’à cette année, les rédactions du groupe SINART se contentaient de ne pas diffuser d’information les jours saints.

Comme nous l’expliquait Eysel Chacón, cheffe de l’information à Canal 13, leurs sujets tournent essentiellement autour des actions du gouvernement et de l’Assemblée législative, ainsi que de l’économie. Puisqu’ils évitent les faits divers comme la peste, ils tournaient au ralenti pendant les jours fériés, mais ne s’arrêtaient pas tout à fait.

Mais cette année, des contraintes budgétaires sont venues pousser la logique à son paroxysme, sous la férule d’un nouveau conseil d’administration. Permettre aux employés de prendre une semaine de vacances, quitte a prendre congé de l’information, « cela sert aussi à alléger un peu les finances, notamment en ce qui concerne la consommation d’eau et d’électricité par exemple », dit Eysel Chacón.

Les Costariciens qui souhaitaient s’informer durant la semaine sainte devaient donc se tourner vers les chaînes plus populaires et privées telles que Repretel ou Teletica, qui elles n’hésitent pas à traiter les faits divers, sinon vers une version réduite du quotidien La Nación. Sauf les jeudi et vendredi saints où, au mieux, des résumés des informations de la semaine leur étaient présentés.

 

Horizons Médiatiques

Le monde raconté par les étudiant·es du Master Nouvelles Pratiques Journalistiques de l'Université Lumière Lyon 2.