Z Event : Record mondial pour le stream caritatif en 2020

Pour sa quatrième édition, le Z Event, évènement caritatif « gaming » diffusé en direct sur Twitch, a collecté 5.700.000 euros pour l’association Amnesty International. Un record mondial pour des dons liés au jeu en ligne, qui repose sur l’engouement pour le streaming.

Le Z Event 2020 a battu le record du monde pour un stream caritatif en collectant 5.700.000 euros pour Amnesty International. L’évènement s’est tenu durant le week-end du 16 au 18 octobre et a accueilli 54 streamers pendant 48h non-stop sur Twitch. Tournois de jeux vidéo, quizz sur la culturel populaire ou encore soirée de l’effroi sur un jeu d’horreur, les streamers ont proposé de la variété pour divertir leurs viewers (les spectateurs). Le créateur du Z Event, Adrien Nougaret, commence l’aventure en 2016 lorsqu’il crée et organise le « Projet Avengers ». Ce premier évènement caritatif autour du jeu vidéo regroupe une dizaine de streamers. Les dons collectés s’élèvent à 170.000 euros pour l’association Save the Children. En 2017, c’est la naissance du Z Event tel qu’on le connait aujourd’hui. Une trentaine de streamers participent à cette édition et arrivent à regrouper le montant de 450.000 euros pour la Croix-Rouge française. Les éditions suivantes continuent d’aller crescendo. Toujours plus de streamers, plus de viewers et une cagnotte qui ne cesse de battre des records. 1.090.00 euros pour Médecins sans frontières en 2018, 3.500.000 euros en 2019 à destination de l’Institut Pasteur et enfin le record mondial pour cette année 2020. Mais le Z Event ne serait rien sans la générosité des viewers.

L’évènement de l’année

Les raisons qui ont poussé les spectateurs à regarder le Z Event 2020 sont multiples. « Je suis le Z Event depuis deux ans, raconte Nicolas, 23 ans. « C’est un peu l’évènement de l’année sur Twitch.  Tous les gros streamers se retrouvent, jouent ensemble et créent des moments mémorables. » Pour Thibaud, 27 ans, ce rendez-vous est immanquable : « c’est une manière de montrer une autre facette de la pratique du jeu vidéo. » Paule, 20 ans, dit suivre l’événement pour « retrouver ses streamers favoris comme ZeratoR, Gotaga ou Jiraya. »

Ce record s’explique en partie par le succès croissant du streaming au fil des ans. Alors qu’en 2012 le nombre moyen de spectateurs en simultanés sur Twitch s’élevait à 102.000, en 2020, ils sont 2 millions à regarder au même moment du contenu en direct, selon les statistiques de TwitchTraker.com.  Il y a un engouement grandissant pour le streaming chez les spectateurs. « J’utilise Twitch depuis 2-3 ans en remplacement de la télévision », explique Paule. Cette année 2020 a été une période particulièrement forte pour le streaming. Au moment du premier confinement, la consommation de streams sur Twitch a explosé.

Le principe du don détourné 

Concernant les dons, Benjamin, 27 ans, explique : « je fais un don chaque année simplement parce que c’est l’occasion de donner à une association lors d’un événement qui me plait. » Pour Thibaud qui a fait un don, « soutenir les autres avec nos moyens, même si c’est limité, c’est toujours bénéfique. » Quant à Paule, elle donne pour se dire qu’elle a « contribué à cette belle cause mais aussi pour participer aux donations goals ». Les donations goals sont des objectifs de dons que les streamers se fixent sur leur stream respectif. En atteignant un certain palier ils doivent par exemple se raser le crâne. Une manière de motiver les spectateurs à faire un don et qui explique peut-être cette explosion de la cagnotte. Thomas Hanquet, 23 ans, étudiant ingénieur en Belgique suit ZeratoR depuis 10 ans. Il connait très bien le parcours du vidéaste. Pour lui, le Z Event c’est « une communauté de joueurs qui se regroupent pour montrer qui ils sont vraiment. La communauté des « gamers » est très soudée car elle a été longtemps discriminée dans les médias et par les politiques. Les joueurs sont parfois représentés, à tort, comme des personnes asociales qui restent enfermées chez elles.  Le Z Event c’est une manière de prendre leur revanche. » Selon-lui, il faut tout de même tempérer le succès de cette édition du Z Event. « Même si on a atteint ce record grâce à des streamers plus nombreux, une qualité du streaming qui augmente et la mise en avant de l’évènement par beaucoup de personnes, l’explosion des dons n’est pas seulement liée à ça. Avec le principe des donations goals une nouvelle mode est apparue :  les « raids ». Cela signifie qu’un streamer va demander à ses viewers d’aller donner sur le stream d’un autre pour atteindre les donations goals. Ça détourne l’intérêt du don », explique-t-il.  « Je trouve que les streamers n’ont pas suffisamment parlé de l’association qu’ils soutenaient, ce qui rend ce record encore plus surprenant. Les personnes ne se questionnent pas forcément sur ce que l’association fait de ces dons », conclue l’étudiant Belge.

Horizons Médiatiques

Le monde raconté par les étudiant·es du Master Nouvelles Pratiques Journalistiques de l'Université Lumière Lyon 2.