Live Magazine, quand l’info se mêle au spectacle

Live Magazine, le journal-spectacle
Image Live Magazine (Facebook).

 

Sur une scène bruxelloise, un nouveau concept de média a fait salle comble le 17 janvier dernier. Et pour cause, mêlant à la fois conférence, théâtre et informations, le but du Live Magazine (ou « journal vivant ») est de réunir des journalistes, des écrivains ou bien des photographes dans l’optique de présenter un journal en direct et sur scène. Chaque invité raconte des histoires réelles, auxquelles il a participé comme acteur ou témoin et en lien avec l’actualité, tel qu’il l’aurait fait sur papier ou en image. Seul contrariété : pas de photo, de film ni de prise de note possible pendant la représentation, puisque l’intérêt de ce journal vivant est de rester éphémère.

« Au lieu de tourner les pages d’un magazine, on assiste à un spectacle ». Innovant, le principe de Live Magazine s’implante depuis plusieurs mois dans le monde. Après San Francisco, Marseille ou encore Paris, direction la capitale belge. Ce soir là, dans une salle du Palais des Beaux-Arts de Bruxelles, près d’une vingtaine de personnalités belges, faisant parties du milieu des médias, se succèdent sur scène. Pendant six minutes montre en main, chacun prend la parole et partage ses expériences journalistiques. Certains n’hésitent pas à inclure du contenu multimédia pour illustrer leurs propos.  

Du direct, du direct et seulement du direct.

Comme son nom l’indique, le spectacle-journal  est à vivre uniquement en live : la programmation n’est pas annoncée à l’avance, et il n’y aura pas de replay possible car le journal n’est pas filmé. Ariane Papeins, organisatrice de l’événement, justifie ce choix au journal le Vif : « le spectacle est vraiment à vivre en direct, c’est la base. Il n’y a jamais non plus deux fois le même spectacle ou les mêmes intervenants. Soit on y est, soit on le rate. Il n’y a même pas de photos. » Le sixième numéro de ce Live Magazine ne laissera donc aucune trace de son passage, si ce n’est quelques tweets.

Sur scène, est invitée, entre autres, la journaliste belge Myriam Leroy. Elle a décidé de partager son histoire à propos de son affaire avec Dieudonné et le harcèlement sur les réseaux sociaux dont elle a été victime par la suite. Ou encore, l’ancien journaliste de Radio Nova, Adrien Gingold, pour son livre Le Tout va bien dans lequel il a réunit les titres les plus invraisemblables parus dans la presse.

Des journalistes en quête de renouveau

Côté forme, le journal, d’une durée exacte de 100 minutes, est découpé en différentes rubriques, aussi bien économiques, que culturelles ou encore sportives. Chaque intervenant respecte à la lettre son temps de parole. Et pour un rendu encore plus télévisé mais sans télévision, un instant publicité est inclus. Derrière cette innovation journalistique se cache une rédaction de journalistes accomplis, tel que Sébastien Deurdilly, reporter pour Europe 1 et l’émission « C dans l’air », ou encore Anne-Lise Carlo, ancienne reporter pour l’hebdomadaire Stratégies. « Nous cherchons tous depuis longtemps d’autres manières de raconter l’information, complémentaires au flux, énorme, que représente désormais l’actualité » explique Florence Martin-Kessler, rédactrice en chef de Live magazine et actuelle JRI pour Arte.  

Mais alors, où se situe l’intérêt journalistique d’une telle pratique, dite éphémère, qui n’apparaît au final sur aucun support, à l’heure où la plupart des médias essaient de se surpasser, tant sur le plan multimédias que sur l’innovation ? Sans doute, une volonté de retourner à l’essence même du métier de journaliste : le récit de l’information. « On renoue donc ici avec une tradition orale et une approche plus personnelle : le coin du feu où l’on se raconte des histoires » explique Florence Martin-Kessler : « chaque intervenant a ainsi été choisi sur ce principe : être le seul à pouvoir raconter son histoire, en lien avec une actualité qu’il est aussi le seul à avoir vécue de la sorte. » Séduit ou non par cette nouvelle approche journalistique, sachez que le prochain Live Magazine, lui, aura lieu le 8 février prochain au Théâtre de l’Atelier, à Paris.

1 thought on “Live Magazine, quand l’info se mêle au spectacle

Comments are closed.

Horizons Médiatiques

Le monde raconté par les étudiant·es du Master Nouvelles Pratiques Journalistiques de l'Université Lumière Lyon 2.